L’ENJEU ACTUEL DE LA SUPPLY CHAIN : COMMENT CONCILIER PERFORMANCE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Alors que la logistique est une fonction transversale, qui influence la performance de l’ensemble de l’entreprise, la fonction logistique a été longtemps considérée comme une fonction secondaire et surtout considérée exclusivement à l’aune des transports, essentiellement des passagers et accessoirement celui des marchandises.
En 2015 un rapport ministériel très important (« France Logistique 2025 ») avait donné l’espoir d’un changement en mettant en avant toute l’importance économique et stratégique de la filière. Espoir sans lendemain car aucune mesure concrète n’avait suivi.

L’ETAT A MIS EN AVANT L’IMPORTANCE DE LA LOGISTIQUE

Mais après deux ans de crise sanitaire et avec l’actualité récente et à l’approche des élections présidentielles, l’Etat met en avant une politique plus volontariste pour que les transports de marchandises et la logistique soient reconnus à leur juste valeur stratégique.
Depuis deux ans, des grands acteurs privés de la logistique se retrouvent au sein de l’association France Logistique en partenariat avec l’Etat pour développer une stratégie alliant performance et développement durable pour l’ensemble de la filière.
Des propositions concrètes sont sur la table : les transitions écologiques et la décarbonation, l’aménagement des territoires, l’emploi et l’innovation, la RSE…

UNE NECESSAIRE PRISE DE CONSCIENCE

202203 rene corpo0

Le constat est désormais bien établi : la logistique, du global au local, est porteuse de progrès pour l’ensemble de l’économie et de la société. La crise sanitaire et ses conséquences encore très impactantes aujourd’hui ont montré toute l’importance de la Supply Chain pour tous les process de production et de distribution.
Toutes ces chaines logistiques doivent être de plus en plus connectées et optimisées pour répondre aux besoins du marché. Le secteur logistique est aussi un client important de l’industrie, avec des besoins croissants en matériels, équipements, et systèmes innovants ; cela incite au développement de filières de production nationales des outils technologiques de la compétitivité logistique.

Ce progrès ne peut pas désormais s’envisager sans innovation et sans la Responsabilité Sociétale et Environnementale que tout le monde appelle de ses vœux. Il s’agit de construire des solutions d’avenir pragmatiques, économiquement et écologiquement performantes.

 

 

DES SOLUTIONS EXISTENT

Ainsi cela fait un an que des travaux dans le cadre d’un partenariat entre acteurs publics et privés sont menés dans des domaines fondamentaux pour l’avenir :

  • une transition énergétique du transport routier visant à atteindre la neutralité carbone pour les véhicules industriels en 2050.
  • des engagements réciproques sur l’immobilier logistique avec des mesures concrètes pour des entrepôts encore plus résilients et performants sur la décarbonation, la préservation de la biodiversité et la sobriété foncière ;
  • un rapport sur la logistique urbaine durable qui invite les acteurs locaux à se saisir ensemble des questions d’implantations logistiques, de circulation et de stationnement, afin de construire des solutions concrètes, adaptées aux contraintes de chaque territoire, pour garantir un approvisionnement efficace de nos villes et territoires.
  • une mise à disposition d’outils pratiques pour aider les entreprises à se saisir du référentiel RSE en transport et logistique élaboré conjointement par les acteurs publics et privés, et publié en 2018.

 202203 rene corpo1

Il N’Y A PAS D’AUTRE CHOIX

Autre exemple récent : l’explosion du e-commerce en 2020 et 2021 a poussé à la création d’une Charte pour la réduction de l’impact environnemental du commerce en ligne en mars 2021. Sous l’égide de l’Etat et de « France Logistique » une mission de concertation a été mise en place pour la publication d’engagements volontaires par les acteurs de l’immobilier logistique, mais aussi par ceux du commerce en ligne.
Le tout a abouti à une Charte de 10 engagements sur des stratégies RSE très avancées, répartis en quatre parties : information du consommateur consistant à sensibiliser et informer le « consomm’acteur » ; emballages pour « réduire les volumes d’emballages et favoriser le réemploi » ; entrepôts et livraisons afin de « s’appuyer sur une logistique respectueuse de l’environnement » ; et enfin le suivi pour « rendre compte de la mise en œuvre des engagements ; c’est en cela que nous pouvons vous accompagner (NDLR).202203 rene corpo3

D’ailleurs cette charte fait écho à la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire de septembre 2021 qui insiste également sur une meilleure information du consommateur. Selon une enquête LSA/Fevad menée en avril 2021, la RSE est considérée comme une priorité par 90 % des sites e-commerce qui pour plus de la moitié comptaient augmenter leurs investissements dans ce domaine en 2021. Matériaux constituant l’emballage, chasse au vide, décarbonation de la livraison, optimisation du nombre de colis lors des livraisons, informations précises données au consommateur : les thématiques abordées lors de la rédaction du document sont venues directement répondre à ces nouvelles priorités.

Il serait facile de faire un tableau très noir de l’impact négatif de la logistique en prenant comme exemple des pratiques individualistes qui engendrent des situations préjudiciables au développement durable, par exemple, la recherche du « low cost »,  dictée par des objectifs de rentabilité à court terme, ou encore les pratiques de certains donneurs d’ordres en matière de taux de service dont les pénalités – pouvant s’élever jusqu’à 25 % de la valeur des produits en cas de retard de livraison – peuvent décourager toute tentative d’optimisation globale de la chaîne logistique.
L’e-commerce est également mis en cause au niveau du dernier kilomètre s’avérant coûteux et polluant et favorisant « l’ubérisation » de la livraison.
La situation est aggravée par le fait que les entreprises n’ont pas toutes la même maturité logistique ni les mêmes capacités d’optimisation de leurs flux.

Ce constat peut être inquiétant, mais selon un autre point de vue, il peut être source d’opportunités et d’engagements pour les entreprises et l’environnement. L’actualité récente avec ses incertitudes, son manque de visibilité, ses ruptures d’approvisionnement endémiques, ses hausses vertigineuses des carburants fossiles etc… peut être un levier décisif pour les acteurs de la logistique pour qu’ils changent radicalement leurs pratiques.

UNE LOGISTIQUE DURABLE SOURCE DE PERFORMANCE ?

202203 rene corpo2A partir de ces quelques exemples d’une volonté commune en faveur du développement durable on voit bien que, dès qu’il s’agit d’engager des actions opérationnelles très concrètes, tous les acteurs de la logistique peuvent être gagnants.

Réduire la performance logistique uniquement à sa dimension financière à court terme serait une grave erreur. En effet, son résultat doit se considérer aussi à l ́aune de sa dimension sociale, environnementale et finalement éthique.

Responsabilité Sociale de l ́Entreprise et performance logistique ne sont pas contradictoires car la logistique contribue significativement aux trois piliers économique, social et environnemental du développement durable. La fiabilité, l’efficience, la réactivité et le respect de l’environnement sont désormais les leviers de la logistique moderne.

La logistique aujourd’hui s’appuie sur l’utilisation de systèmes d’information et de communication de plus en plus sophistiqués et peut gérer de mieux en mieux son rôle de planification, d’exécution et de maîtrise des flux et des stocks.

 

L’IMPORTANCE DES CONSEILS DE CONSULTANTS SPECIALISES

Au niveau de chaque entreprise, de chaque entrepôt il y a des pistes pour améliorer les résultats et en même temps réduire de façon drastique les nuisances et les freins au développement durable. Les systèmes d’information, la communication en temps réel, l’Intelligence Artificielle, l’analyse des données de plus en plus pertinente, l’automatisation des flux et des processus administratifs, les innovations en tous genres sont d’immenses leviers pour mutualiser, économiser, organiser planifier etc… c’est-à-dire être de plus en plus efficient dans le respect de l’homme et de la planète.

Ces améliorations liées à la RSE et au développement durable passent par un travail en équipe, par de l’écoute et des valeurs communes à tous, par une image qui tient à cœur à l’entreprise, image qu’elle veut partager avec tous ces partenaires et collaborateurs.

Cela demande de la réflexion, de la prise de recul et du temps pour prendre les bonnes décisions. Dans cette démarche pleine de bon sens mais faisant appel à des connaissances multiples et des expériences avérées, un cabinet conseil comme Simco Consulting peut vous aider dans vos projets notamment dans l’accompagnement d’une démarche RSE.

  • Vues: 61
ITALY

Simco Srl - Via Giovanni Durando 38 - Pal.3
20158 Milano MI

  • +39 02 39 32 56 05

  • simco@simcoconsulting.com

  • P.IVA 08570130156

FRANCE

Simco Consulting Sarl - 12 rue Alfred Kastler
71530 Fragnes-La-Loyère

  • +33 (0)3 65 69 00 52

  • simco@simcoconsulting.com

  • TVA FR66823213798

© SIMCO SRL . All rights reserved. Italian certification UNI EN ISO 9001:2015 (N.9175 SMCO)